TOP 7 des déchets en voie de disparition

DÉCHETS DISPARITION

Produits obsolètes, interdits, décriés, ou encore devenus 100% ressource. Que le législateur leur fasse la peau ou que les usagers s’en détournent. Autant de raisons de voir disparaître ces déchets auxquels nous tenons tant ! Nous vous avons dressé le tableau de chasse de ceux qui font parler d’eux par leur actualité. TOP 7 des déchets en voie de disparition.

 

 

1 / Le sac plastique

 

 

sac plastique interdit

 

Premier des déchets en voie de disparition. Évidemment. Personne n’est passé à coté, c’est arrivé progressivement, sans douleur, sans même que nous nous en rendions compte. Depuis le 1 janvier 2017 l’interdiction étendue des sacs non-réutilisables est bien réelle. Fort heureusement, vous avez la possibilité d’adopter un “Tote bag”, certains en ont même un usage remarquable (>> ici <<). Sans aucun doute un grand pas pour l’environnement !

 

2 / Les couverts en plastique

 kit-couverts-jetables-4-en-1

 

À moins que ceux-ci ne puissent revenir à la terre dans nos bacs à compost préférés, au même titre que les sacs plastiques, en 2020, ce sera le tour des couverts jetables (assiettes, gobelets, verres…) d’être interdits.

 

3/ Le magnétoscope

 

Magnétoscope

 

 

Après 60 ans de bons et loyaux services, c’est avec une grande nostalgie que nous voyons s’éteindre le magnétoscope qui a inculqué la culture cinématographique à toute une génération. Le dernier fabriquant japonais arrête sa production faute de volumes suffisants.

 

4/ Le minitel

MINITEL

 

 

“Nouvelles” technologies toujours, le monde du minitel ferme ses portes en avril 2017. Cet événement avait été annoncé, c’est bientôt une vérité, cette machine que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître tire sa révérence. Triste sort pour un produit dont l’obsolescence n’a pas été programmée mais dont l’usage est devenu obsolète.

 

5/ La bouteille de lait opaque

 bouteille de lait

 

Le PET (Polytéréphtalate d’éthylène) opaque fait beaucoup parler de lui ces dernier temps, et ce grâce notamment à l’association Zero Waste France qui dénonce son utilisation grandissante depuis quelques années. Ce plastique non-recyclage est, entre autre, utilisé pour les bouteilles de lait, de jus de fruit ou encore dans le domaine de l’hygiène, posant de sérieux problèmes aux centres de recyclage. Mais grâce à cette association les choses bougent, et Ségolène Royal a fait la demande à Eco-emballage d’appliquer un malus pour que l’utilisation de ce matériau ne soit plus avantageux face à des matériaux, eux, recyclables. Elle réclame par ailleurs que « les bouteilles en PET opaque soient clairement étiquetées comme étant non-recyclables ». Une avancée dans le joyeux bordel des consignes de tri ?

 

6/ Le coton-tige

coton tige

Encore une fois dans le cadre de la loi sur la biodiversité, ce sont les bâtonnets ouatés qui sortiront de la scène en 2020.

Ils seront remplacés par des produits réutilisables ou bio-dégradables. Ce déchet très présent sur les plages européennes d’après SurfRider Fondation (dont nous parlions déjà dans notre article “TOP 10 des campagnes chocs sur l’environnement“), ne nous manquera pas. Prêt à vous curer les oreilles ?

 

7/ Le billet de 500 €

 

500 euro

 

A contrario, voilà un des déchets en voie de disparition qui nous manquera le plus sans aucun doute… Et oui, fin 2018 vous n’en verrez plus trainer sur les trottoirs. Ils seraient trop bénéfiques aux organisations terroristes et criminelles, nous dit-on. S’il vous en reste quelques exemplaires, vous pouvez toujours nous les envoyer (ceux en circulation continus d’être utilisables et leur valeur reste inchangéz).

 

 

Vous en avez d’autres ?

 


Share this post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.